Informations

  • Nos réalisations

    Nos réalisations de 2003 - 2014

     

     

    1. Origine du projet

    3 associations ( ACCESMAD - LAPA SIANSA et L’APPEL) se concertent pour améliorer l’éducation scientifique en créant une médiathèque électronique.

    Ces trois associations sont l’origine du projet ETICMAD :

     

    2. Les grandes étapes du projet ETICMAD

    Des documents pédagogiques sur Internet et disponibles hors connexion

     

    Le projet, à son origine, est donc le concept d’une médiathèque électronique, c’est-à-dire un site Internet avec un grand nombre de documents pédagogiques, dont la particularité est de pouvoir être recopiée (en totalité ou en partie) sur des ordinateurs individuels pour pouvoir être disponibles hors Internet.

     

    · 2.1 Définition et validation de la maquette

    En Mars 2004 : 1er contact avec le Ministère de l’Education Nationale ( MENRS) Monsieur Haja Nirina Razafinjatovo

     

    En Août 2004, une « maquette » est prête, couvrant le programme scolaire malgache de la classe de seconde en Physique, Chimie et Sciences de la Vie et de la Terre (SVT). Elle comporte en outre quelques « sites embarqués » (des sites Internet qui ont été recopiés sur le disque dur d’un ordinateur et reliés à la médiathèque pour être accessibles à partir de celle-ci.

    En Septembre 2004 : Installation sur 6 « pilotes » pour une première expérience avec cette maquette. Il s’agit de 3 établissements scolaires catholiques :

    o   le collège Saint Michel à Tananarive

    o   le collège Saint Antoine à Tananarive

    o   le collège KMR à Miarinarivo, Itasy

    et de 3 salles Internet à vocation éducative, toutes à Tananarive :

    o   la salle Internet du lycée public d’Andohalo, gérée par une association comportant un groupe d’élèves qui seront à l’origine de l’association Tanora Mijoro

    o   le cyber-santé de l’Institut National de la Santé Publique et Communautaire (INSPC)

    o   l’Alliance Française dans le quartier d’Andavamamba

     

     Enormes problèmes matériels concernant aussi bien l’infrastructure que les ordinateurs eux-mêmes

     

    Côté formation, les enseignants reçoivent une initiation (une demi-journée) à la navigation dans la médiathèque, pour ceux qui savent déjà se servir d’un ordinateur...

    L’accueil du produit est enthousiaste, mais hélas, notre système n’est installé que sur 15 ordinateurs, en plus de l’accès via Internet. Outre la lenteur du réseau, l’accès se faisant par les cybercafés, il est payant.

    A la suite de cette mission et des premiers contacts avec L’APPEL, un certain nombre de décisions importantes sont prises :

    • le développement de la médiathèque se fera en priorité sur le programme de lycée.
    • élaboration de formations spécifiques pour les enseignants malgaches
    • la recherche de partenaires (associatifs et économiques) pour aider sur le projet

    En Mars 2005, pendant que le développement de la médiathèque continue, une mission de suivi a pour objectif principal de voir ce qu’elle est devenue sur place, comment et par qui elle a été utilisée, rechercher des appuis et financements et préparer l’infrastructure pour recevoir des volontaires de Planète Urgence.

     La nécessité de « mettre le paquet » sur la formation des enseignants est donc vitale si l’on veut parvenir à une utilisation au sein des lycées. C’est ce qui va commencer grâce, notamment, aux cours de bureautique donnés par les volontaires de Planète Urgence.

    2.2 Première version de la médiathèque

    Vingt ordinateurs sont expédiés en Mai, par l’armée de l’air Française .

    Le contenu de la médiathèque : La classe de seconde est terminée dans les 3 matières et la classe de Première largement couverte en SVT, sensiblement moins en Physique Chimie mais des logiciels interactifs de travaux pratiques en mécanique (mouvement et forces) sont intégrés.

    Grâce à plusieurs ingénieurs bénévoles d’IBM, un serveur sur ordinateur portable est mis au point pour nous permettre d’installer la médiathèque sans avoir d’accès Internet. Le nouveau contenu et la disponibilité du serveur constituent ce que nous appelons la première version de la médiathèque.

    Une nouvelle mission en Août-Septembre 2005 a donc pour objectif d’installer cette première version de la médiathèque et d’assurer une formation appropriée pour les enseignants. Elle sera menée par 6 volontaires bénévoles venus de France et les membres des associations malgaches. Cela se concrétise par une série de cours de bureautique donnés par des volontaires de Planète Urgence et par la première version de l’atelier pédagogique qui a un double but : familiariser les profs avec la médiathèque (contenu et navigation) et aborder une pédagogie adaptée à cet outil où l’élève devienne beaucoup plus acteur dans l’acquisition de ses connaissances.

    Pour faire connaître cette possibilité, deux approches sont menées en parallèle :

    • les membres de l’association Lapa Siansa (enseignants en sciences) contactent leurs collègues, ce qui permet une approche à la fois dans le Public et dans le Privé
    • les dirigeants des associations prennent à nouveau contact avec les grandes instances de l’éducation (MENRS, Directions Nationales de l’Enseignement Privé). Seule la DN de l’Enseignement FJKM montre un vif intérêt et nous propose une liste d’établissements à équiper en priorité.

    A la suite de ces démarches, une volontaire de Planète Urgence et des jeunes de l’association Tanora Mijoro mettent la médiathèque en place sur 88 ordinateurs dans 17 lycées  et 2 salles Internet. En ouvrant une de ses salles à la médiathèque, l’Alliance Française accepte d’entrer dans le projet et de devenir en quelque sorte le futur fer de lance du déploiement géographique.

    2.3 Nouveau centre de formation :

     

    En Mars 2008, inauguration du nouveau centre de formation à Tsiadana.

    36 établissements ont adhérés au projet cette année.

    Prospection des établissements à Majunga

    Adhésion de 4 établissements à Majunga (le lycée FJKM Mangarivotra, le lycée Saint Gabriel, le Lycée Notre Dame et le Lycée Philibert Tsiranana)

    Suivi des 36 établissements partenaires du projet

     

    2.4 Implication des différents bailleurs dans le projet et extension dans des nouvelles villes

                                      

    En 2009, on a passé de 36 à 55 établissements cette année.

    Prospection de 4 établissements à Ambohimahasoa(Lycée Randrianasolo Protais Gervais, Privé Jane Collins, le CEG et Privé ESCA), 4 à Ambatondrazaka (Ranohavimanana Norbert, Privé Catholique Saint Joseph, Privé EDEN et le CEG Ambandrika) 4 à Antananarivo (Ny Sekolintsika Analamahitsy, Le Lycée Andohalo, Lycée Public Ambohitrimanjaka…….) et 3 à Tsiroanomandidy (Le Lycée Public, Le Lycée Adventiste et le FJKM)

    Collaboration avec TELMA pour l’ANIMOOV basée sur l’utilisation du carnet scolaire un blog de Moov, une animation et connexion gratuite offerte d’une semaine pour certains établissements désignés.

    Introduction de la matière mathématique dans la médiathèque.

    144 enseignants et 35 responsables informatiques ont été formés en 2009.

    Implantation de la médiathèque et équipement dans 6 établissements à Antsiranana financé par AIR LIQUIDE.

    Suivi d’utilisation de la médiathèque dans tous les établissements partenaires.

    Mise en réseau et sécurisation électrique de certains établissements financées par le ROTARY international et piloté par le club d’Ambohitsorohitra.

    Suivi d’utilisation de la médiathèque auprès des 38 établissements partenaires.

    La fondation Orange a financé le projet pour la réalisation des activités en particulier les formations des enseignants.

     

    En 2010

    Suite de la mise en réseau et sécurisation des lycées avec le projet ROTARY.

    Adhésion des nouveaux établissements prospectés en 2009 au projet.

    Equipement en ordinateur des villes de Majunga, Antsiranana et Ambatondrazaka.

    Formation en création de contenus animée par Monsieur Jacques Marie PERRIER avec 13 participants dont 6 enseignants locaux, 4 permanentes et 3 techniciens.

     460 enseignants ont suivi la formation en 2013 avec 18 sessions de formations dans 12 villes

     

    Formation de 42 enseignants des nouvelles villes (Antanananrivo et Ambohimahasoa)

    Formation à la découverte de la médiathèque et d’une autre approche pédagogique (pédagogie active) de 125 enseignants dans 6 villes (Majunga, Antsiranana, Ambatondrazaka, Antsirabe, Ambohimahasoa et Fianarantsoa)

    Formation de 71 enseignants en atelier pédagogique P2 ou DELTA (échange d’idées et d’expériences entre enseignants) 6 villes (3 séances à Antananarivo, 1 à Antsirabe, 2 à FIANARANTSOA, 1 à Majunga, 1 à Ambatondrazaka et 1 à Ambohimahasoa)

    Formation de 35 responsables informatiques et de la médiathèque pour comprendre l’architecture de la médiathèque et pouvoir assurer le support technique et être former sur l'utilisation du serveur "boîte noir".

    Suivi des 55 établissements partenaires sur l’évaluation d’utilisation de la médiathèque.

    Une deuxième subvention de la fondation Orange a été reçu pour les même activités.

     

    En 2011

    Suite affectation des ordinateurs pour 39 établissements.

    Déploiement de la médiathèque dans 3 établissements à Nosy Be (Le lycée Mixte, Le FJKM  EBENEZERA, le Catholique COBARA) implantation grâce à l’Internat d’Excellence de Montpellier.

    D’Avril à Novembre, 142 enseignants ont été formés en navigation et AP1.

    Pour la rentrée 2011, 13 ont suivi l’AP2 ou DELTA.

    Les enseignants formateurs ont commencé à former des enseignants locaux pour qu’ils puissent animer les formations de leur ville. 65 enseignants des 3 matières en ont suivi dans 6 villes.

    65 responsables informatiques ont suivi la pérennisation.

    Le suivi a été réalisé dans tous les établissements.

     

    En 2012

    Distribution des ordinateurs arrivés en juin et Août dans 39 établissements répartis dans 5 régions.

    Implantation de la médiathèque à Ambilobe dans 2 établissements (Lycée Mixte et Jean Paul II) financée par Aujourd’hui pour demain (prospection, installation et formation des enseignants et des responsables informatiques)

    Passer du logiciel Lotus QuickPlace à Lotus QuickR : Le changement en QuickR était fait depuis la rentrée 2012, elle a été installée dans tous les établissements partenaires au mois d’Octobre.

    Installation de la V6 de la médiathèque.

    49 enseignants ont suivi la formation des formateurs cette année.

    130 enseignants ont suivi la formation pour le renforcement et l’application de la pédagogie active.

    Suivi réalisé dans les 70 établissements adhérés au projet.

     

    En 2013

    Implication d’ORSYS Formation Paris dans le projet pour l’appui aux formations et équipement des ordinateurs.

    Obtention de la subvention FSD pour pouvoir financer certains volets d’activités du projet.

    Au mois de Février: une mise en réseau et sécurisation électrique des 3 établissements financées par AIR LIQUIDE

     De Mars à Décembre : 13 établissements ont été mis en réseau et sécurisés électriquement par le projet FSD.

    Du mois d’Avril à juin, une évaluation du projet a été faite par AHM pour mesurer les résultats obtenus par les activités réalisées depuis de début mais aussi pour démontrer d’une manière objective la pertinence, l’efficience, l’efficacité et les impacts du projet, aussi bien  que  les durabilités. L’évaluation permet aussi de proposer  des diverses recommandations pour l’amélioration de la suite du projet

    D’Avril à juin, suivi des 71 établissements.

    Réception des ordinateurs d’ORSYS France pour pouvoir renouveler le parc informatique de certains établissements

    Pour la rentrée 2013, 451 enseignants ont suivi la formation des enseignants et 62 ont suivi la formation des responsables informatiques.

     

    En 2014

    Implication de Inter’Val dans le projet pour équipement des ordinateurs recyclés

    Obtention d’une subvention de la fondation TELMA pour implanter la médiathèque dans 3 nouvelle régions de Madagascar, sur 7 nouveaux lycées (1 lycée FJKM à Vavatenina, 1 à Fenerive Est, 2 à Tamatave, 1 Catholique à Sambava 1 à Antalaha et 1 du Père Pedro à Antananarivo)

    Suite de la mise en réseau et sécurisation des établissements par les différents financements : FSD, TELMA et AIR LIQUIDE.

    Collaboration pour la création des matières techniques dans la médiathèque avec l’ENSET Antsiranana.

    Mise en place de quatre associations pédagogiques pilotes par AHM pour appuyer sur la formalisation, la mise en fonctionnement et maturation de l'association.