Notre projet

  • La Médiathèque

     

     

    EDUCMAD (Éducation à Madagascar) est un programme pour l’améliorer l’éducation à Madagascar, mené par ACCESMAD et ses partenaires. Ce sont plusieurs associations Malgaches et Françaises, à but non lucratif et œuvrant dans le domaine éducatif, alliées à quelques entreprises, qui se sont mobilisées pour contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement à Madagascar.

    En fonction des besoins du pays, ce programme comporte plusieurs actions qui sont, aujourd’hui, centrées sur la promotion et l’amélioration de l’enseignement des matières scientifiques, techniques et informatiques à Madagascar.

     

    Le programme EDUCMAD comporte deux projets principaux :

     


    1) La Médiathèque électronique, notre projet fondateur, a pour objectif de susciter de nombreuses vocations d’Ingénieurs, de Techniciens, d’Informaticiens, et de Chercheurs Scientifiques, avides de contribuer au développement durable de leur pays qui manque cruellement de ces types de compétences.

     

    Ce projet médiathèque a pour mission de mettre à disposition des enseignants et élèves de lycées des milliers de documents pédagogiques comportant des illustrations, des animations, des exemples de travaux pratiques, etc. Le tout est installé sur des ordinateurs dans une « médiathèque électronique » organisée suivant le programme officiel malgache de lycée en Physique Chimie (PC), Sciences Naturelles (SVT) et Mathématiques.

     

     

    2) La Semaine Scientifique Itinérante a pour objectif de faire découvrir, en dehors du contexte scolaire, à des jeunes et adultes, des expériences scientifiques (production d’électricité, principes de propulsion d’une fusée, etc.), des équipements pédagogiques (microscope, collection de minéraux, squelette, écorché, jeux de questions-réponses), l’intérieur d’un ordinateur ainsi que le rôle de ses principaux composants, et de nombreuses animations de la médiathèque du projet ETICMAD.

    EDUCMAD est l’artisan de la Semaine Scientifique Itinérante, projet mené avec l’appui de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Elle s’est tenue entre Mars et Juin dans plusieurs grandes villes de Madagascar en 2007, 2008 et 2009. Elle a reçu plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, qui ont pu observer pour la première fois des expériences et des équipements scientifiques.


     

    Objectif du projet médiathèque

     

    Il s’agit d’un projet éducatif ayant pour but de mettre à disposition des enseignants et élèves de lycées publics et privés malgaches, des milliers de documents pédagogiques comportant des illustrations, des animations, des exemples de travaux pratiques, etc. et de les former à leur utilisation. Le tout est organisé suivant le programme officiel malgache de lycée en Physique Chimie (PC), Sciences Naturelles (SVT) et Mathématiques au sein d’une « médiathèque électronique » accessible à partir d’ordinateurs individuels ou connectés à un serveur, ou par Internet.

     

     

    Le projet médiathèque : contexte et synthèse

     

    La situation :

    Dans un pays qui a besoin d’ingénieurs, de techniciens, d’informaticiens et de chercheurs

    Seulement 4% des candidats au bac sont en section « physique-chimie »

    Les manuels scolaires sont presque inexistants et il n’y a habituellement pas de matériel de travaux pratiques en état de marche

     

    La proposition :

    Mettre à disposition une « médiathèque électronique » comportant des milliers de documents pédagogiques,

    Former les enseignants à son utilisation dans le cadre d’une pédagogie active

    Installer des ordinateurs dans les lycées pour accéder à cette médiathèque et former le responsable informatique

    Assurer un soutien régulier grâce à un suivi et des animations pédagogiques

    Améliorer constamment le programme grâce à des études d’impact régulières (annuelles)

     


    3) L’avancement actuel du projet

     

    En août 2013, 71 établissements ont notre médiathèque installée dans une ou plusieurs salles réservées principalement à cet usage. Ils sont répartis dans les provinces de Tananarive, Fianarantsoa, Majunga, Tamatave et Antsiranana.

    Ce sont ainsi plus de 41.000 lycéens qui ont à leur disposition plus de 5.000 documents pédagogiques (cours, exercices, corrigés, TP, animations…), le tout accessible à partir d’environ 700 ordinateurs (en grande partie prêtés aux établissements dans le cadre du projet).

     

    La convention avec les établissements recevant la médiathèque

    Tout établissement désirant recevoir la médiathèque signe une convention qui définit le cadre contractuel de son utilisation :

    Formation des enseignants

    Mise en place et formation d’au moins un responsable informatique

    Sécurisation de la salle informatique

    Registre d’utilisation quotidienne de la médiathèque

    Libre accès à la médiathèque en dehors des heures de cours

    Conditions de prêt éventuel d’ordinateurs et modalités d’entretien du matériel

    Participation financière de l’établissement aux frais d’installation, de formation et de suivi pédagogique et technique.

     

    Les formations délivrées aux enseignants

    Initiation à Windows et à la bureautique

    Atelier de navigation (présentation de la médiathèque, initiation aux différents modes de navigation utilisables, prise en main et utilisation)

    Atelier pédagogique : motivation au changement, initiation à la pédagogie active avec découverte approfondie de la matière à enseigner

    Atelier d’utilisation de logiciels et de travaux pratiques : par matière, découverte d’outils pédagogiques logiciels, animations, travaux pratiques, etc.

    Atelier de création de fiches de cours : deux journées d’échanges entre enseignants sur la façon de préparer un cours avec une utilisation optimale de la médiathèque dans leur établissement.

    D’autres formations pourraient apparaître en fonction des résultats d’une étude en cours.

     

    Les autres formations

    Pour les responsables informatiques : cours de « pérennisation » dont l’objectif est de faire comprendre l’architecture de notre médiathèque et de permettre la prise en main l’ensemble du système informatique correspondant, gérer le serveur quand il y en a un, résoudre les petits problèmes quotidiens et faire la mise à jour quand cela est nécessaire.


    Pour visualiser la localisation du projet, la carte ci-dessous permet de visualiser les différentes villes où nous sommes déjà implantés. Notre objectif n’est pas de couvrir un maximum de villes mais de faire en sorte que nos installations soient les plus pérennes possibles. Ce qui implique plutôt un développement de type « nénuphar » : faire en sorte que les installations dans une ville s’étendent progressivement à un maximum d’établissements de cette ville et des environs immédiats ; et veiller à ce que ces lycées puissent s’entraider, en particulier sur le plan technique.

     

     

    4) Les nouveautés de la rentrée 2013 - 2014 :

    Médiathèque « Version 2013/10 »

     

    En octobre 2013, nous livrons la Version 2013/10 de la Médiathèque comportant

    les nouveautés suivantes :

    Pour chaque sujet traité des 3 matières de référence, davantage d’exercices avec différents niveaux (facile, moyen, difficile)

    Mise à jour des documents les plus anciens : remplacement par nouvelle version Internet ou par un document différent (si besoin)

    Mise en place de dossiers réservés aux enseignants : exemples de fiches de préparation de cours

    Corrigés des annales 2012 et 2013 

    Les acquis précédents :

    Tout le programme de Maths, Physique, Chimie et SVT pour

    La classe de Seconde

    La classe de Première, série A, C et D

    La classe de Terminale, série A,C, et D

    Les annales du bac malgache dans toutes les matières de 1999 à 2011.

    Corrigés des annales du bac (malgache) dans toutes les 3 matières (SVT, Sciences Physique et Mathématiques) de 1999 à 2011.

    De nombreux « sites embarqués » constituant un « fonds documentaire » accessible à partir de la médiathèque.

    Infrastructure

    Le logiciel support de la médiathèque a évolué en Lotus QuickR

    Les serveurs d’établissements sont maintenant en Linux

    Cette nouvelle version est disponible sous 3 formes au contenu identique :

    Sur Internet http://mdevfr.accesmad.org

    Par réseau local (Ethernet) dans les établissements où elle a été installée sur des serveurs « boîte noire »

    Sur des ordinateurs individuels non connectés pour les autres établissements partenaires du projet.

     

    5) Impact du projet médiathèque

     

    5.1 Les résultats dans les lycées utilisant notre médiathèque

    Les résultats du bac série scientifique (sections C et D) sont en très nette amélioration : on observe par exemple une hausse de 20% (en valeur absolue) dans plusieurs établissements.

    À la sortie de la seconde, des élèves, beaucoup plus nombreux, qu'avant choisissent les séries scientifiques, obligeant les lycées à augmenter le nombre de ces sections et diminuer le nombre de sections littéraires. Ce qui correspond pleinement à notre objectif d’attirer les jeunes vers les carrières scientifiques !

    5.2 Ce qui fait le succès de la médiathèque

    Les expériences virtuelles en Physique et Chimie qui permettent de pallier l’absence de matériel de travaux pratiques.

    Les animations en Physique, Chimie, SVT, très attractives pour les élèves.

    Les différents logiciels utilisés en mathématiques, par exemple pour tracer et étudier des courbes de fonctions polynomiales.

    Les photographies et schémas de toutes sortes, qui permettent de remplacer les manuels scolaires qui sont quasi inexistants.

    Les nombreux exercices et leurs corrigés, ainsi que les annales du baccalauréat malgache

    Le tout est accessible gratuitement.

     

    6) Les acteurs du Projet médiathèque :

     

    Pour être capable de monter et de faire vivre ce projet, plusieurs associations travaillent ensemble en mettant en commun leurs compétences, leurs savoir-faire, leurs ressources et leurs réseaux.

    Pour des questions d’efficacité, l’ensemble du programme EDUCMAD, et donc le projet médiathèque, est porté officiellement par l’association française ACCESMAD, créée par des ingénieurs et des universitaires français et malgaches. Elle est à l’origine de la médiathèque et du projet médiathèque. http://www.accesmad.org

    Elle s’est transformée début 2013 pour pouvoir agir également comme un collectif d’associations accueillant ainsi en temps que membres les organismes désirant contribuer activement au programme EDUCMAD.

    Sur le plan opérationnel à Madagascar, c’est donc ACCESMAD qui gère l’ensemble du projet sur le plan légal, dans le cadre de l’accord de siège délivré le 8 février 2006 et renouvelé régulièrement depuis.

    Les pages suivantes décrivent succinctement le rôle des associations et organismes impliquées directement dans le programme EDUCMAD, ainsi que les partenaires qui nous aident de multiples façons.

     

     

    Organismes impliqués directement aux côtés d’ACCESMAD

    3 associations de droit Malgache :

    Lapa Siansa, association d’enseignants et universitaires, qui assure notamment une partie des formations du projet médiathèque, participe à la création de contenus dans la médiathèque, et anime les Semaines Scientifiques Itinérantes.

    Association Hevitra Maro (AHM), est un organisme de recherche, d’étude et de développement réunissant des experts de diverses spécialités. Elle rejoint EDUCMAD en 2012 afin de mettre en place des structures locales pour le projet médiathèque : formations de formateurs et pour la mise en place de projets pédagogiques. Elle doit participer également à l’évaluation globale du projet.

    Le réseau des Alliances Françaises, implanté dans plus de 40 villes de Madagascar, accueille les sessions de la Semaine Scientifique Itinérante et propose à ses membres et visiteurs l’accès à la médiathèque du projet médiathèque. http://www.alliancefr.mg/

    3 associations de droit Français :

    L'APPEL (L'appel au développement pour les enfants du monde), association de solidarité internationale fondée en 1968, a un rôle important de conseil et de coordination au sein d’EDUCMAD, prend en charge toute la logistique des expéditions de matériel, et d’autres opérations plus ponctuelles. http://www.lappel.org/

    Ateliers Sans Frontières, association d’insertion qui emploie des jeunes en difficulté et leur fait acquérir des compétences dans plusieurs domaines. Pour le projet médiathèque, ASF collecte, vérifie, reconfigure et prépare pour l’expédition des matériels informatiques de seconde main. http://www.ateliersansfrontieres.org/

    Planète Urgence, association qui a inventé le « congé solidaire », envoie des professionnels travaillant en entreprise qui prennent sur leurs congés payés pour assurer bénévolement des missions de formation de courte durée. Dans le cadre du projet médiathèque, ces volontaires ont animé plusieurs formations pour des enseignants, pour nos jeunes informaticiens et pour notre équipe de permanents. http://www.planete-urgence.org/

    Une entreprise Réunionnaise associée à un ESAT

    Inter’Val, entreprise proposant des solutions pour le recyclage et la valorisation de déchets professionnels, collecte à La Réunion, pour EDUCMAD, du matériel informatique qu’elle fait préparer par l’ESAT nommé Les Tidalons.

    Et deux entreprises malgaches :

    SunPower Madagascar, est une entreprise spécialisée sur l’énergie solaire, fournit tout l’équipement de démonstration « énergie solaire » des semaines scientifiques itinérantes. Elle assure également le conseil gratuit pour l’alimentation électrique a base de panneaux solaires de salles informatiques qui ne peuvent être raccordées au réseau électrique national.

    Vohitra Environnement, entreprise de traitement des déchets, assure la récupération en fin de vie des ordinateurs de notre projet.

     

    et le programme

    sont aidés par plusieurs partenaires

     

    Le soutien de la Coopération Française

     

    Depuis le début de 2013, via notre partenaire AHM, le programme EDUCMAD est soutenu financièrement par le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France. La dotation, issue du Fonds de Solidarité et de Développement (FSD), nous permet de mettre en place notre projet de régionalisation (développement des formations et de l’animation pédagogique au niveau régional) et de terminer la mise en réseau et la sécurisation électrique des lycées qui n’ont pas encore de serveurs. Elle nous permettra également, en 2014, de commencer le développement d’une médiathèque pour l’enseignement technique et professionnel.

     

    L’aide de Fondations et d’Entreprises

     

    Activeweb, une entreprise de services informatiques autour d’Internet et des outils de collaboration, héberge gracieusement notre médiathèque et nos sites web.

    La Fondation Air Liquide a pris en charge l’équipement complet de 6 lycées de la ville de Diégo-Suarez, grand port tout au nord de Madagascar

    La société ORSYS nous donne régulièrement des ordinateurs pour le projet et assure des formations pour des permanents de notre équipe malgache

    La Fondation TELMA, de l’opérateur historique des Télécoms malgaches, travaille avec nous pour équiper complétement des lycées sur Madagascar. La première opération porte sur les villes de la côte Nord-Est.

    IBM soutient régulièrement le projet depuis son origine essentiellement par des équipements neufs pour la gestion du projet et le développement de la médiathèque en France

    La Fondation Baudoux prend en charge les indemnités et frais de tous les jeunes malgaches que nous formons soit à travers de stages soit par des embauches pour travailler dans notre équipe


    Sauter Signaler anomalie

    Signaler anomalie