Glossaire médiathèque EDUCMAD

Glossaire de la médiathèque EDUCMAD



Browse the glossary using this index

Special | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | ALL

Page:  1  2  3  4  5  6  7  8  (Next)
  ALL

A

Accrétion

En Géologie
Accrétion c'est l'accroissement de volume d'un corps par apport de matière extérieure.
  • La formation de plaque océanique est appelée l’accrétion océanique.
  • Un prisme d’accrétion est formé par l'accumulation de sédiment dans la zone de subduction.

L'’accrétion désigne la constitution et l'accroissement d'un corps, d'une structure ou d'un objet par apport ou agglomération de matière, généralement en surface ou en périphérie de celui-ci.

En astronomie

L'accrétion désigne la capture de matière par un astre sous l'effet de la gravitation. L'accrétion a lieu dans de nombreux contextes astrophysiques, lorsqu'un objet compact est situé dans un environnement de matière diffuse, notamment :

  • les planètes en formation ;
  • les novae ;
  • les trous noirs, en particulier dans les noyaux actifs de galaxies.

En physique
L'accrétion transforme l'énergie mécanique du système objet-matière en énergie thermique (chaleur) et, par voie de conséquence, en rayonnement. Deux phénomènes concourent à libérer cette énergie :
  • la matière orbitant autour de l'étoile est freinée par des processus dissipatifs (par ex. viscosité turbulente) et finit par tomber sur l'objet compact ; cette perte d'énergie potentielle se traduit par un chauffage de la matière.
  • au moment de sa chute sur l'objet compact la matière perd une grande partie de son énergie cinétique de chute ; ce phénomène libère cette énergie sous forme thermique.

Le type de rayonnement émis lors de l'accrétion dépend de l'ordre de grandeur du taux d'accrétion (masse accrétée par unité de temps) et de la gravité. Les étoiles jeunes de type solaire, dont le champ de gravité est modéré, dégagent généralement un excès infrarouge lié au freinage de la matière et un excès ultraviolet lié à la chute de la matière sur la surface de l'étoile. L'accrétion autour des trous noirs dégage essentiellement des rayons X et gamma en raison de la forte gravité qu'ils génèrent.

L’accrétion s'emploie pour décrire la formation d’un disque de gaz et parfois aussi de poussières autour d’un astre, en général compact comme une naine blanche, une étoile à neutrons ou un trou noir dans un système binaire. Ce dernier est constitué d’une étoile dont de la matière est arrachée par les forces de marée de l’astre compact, et qui forme alors un disque d’accrétion en tombant sur cet astre.

Source wikipédia

Adjacent

En général : qui est situé auprès, à côté. Exemple : des maisons adjacentes : l'une contre l'autre

En Maths : angles adjacents.  Deux angles sont dits adjacents si :

  • ils ont le même sommet,
  • ils partagent un côté commun et
  • ils sont de part et d'autre de ce côté commun.

représentation de 2 angles adjacentsLes angles A et B sont adjacents

Amplitude

  • Étendue considérable de quelque chose : L'amplitude d'une catastrophe.

  • Physique

    1. Fonction qui représente l'importance d'une grandeur physique variable soit dans le temps, soit dans l'espace, soit dans l'espace-temps.

    2. Dans certains cas particulièrement simples, valeur maximale de cette fonction.

    3. En physique quantique, grandeur complexe qui caractérise les transitions d'un système d'un état à un autre

  • SVT

    1. Écologie :

      Amplitude écologique : écart entre la valeur maximale et la valeur minimale de la température, de la salinité, etc., entre lesquelles une espèce vivante peut vivre et se reproduire normalement.

    2. Géologie :

      Amplitude d'un pli, demi-hauteur mesurée dans le plan axial entre les plans tangents à la crête et au creux d'un pli.

    3. Hydrologie

      Amplitude d'une marée : écart entre le niveau de la haute mer et celui de la basse mer suivante.

      Amplitude d'une vague : dénivellation entre le creux et la crête de la vague.

  • Mathématiques

    1. Amplitude d'un intervalle d'extrémités a et b : distance AMPLI10.gif entre les bornes a et b de l'intervalle.

    2. L'amplitude de l'encadrement a infoueg.gif x infoueg.gif b de x, est le réel b-a.

Exemple : L'amplitude de l'encadrement 3,14 < pi.gif < 3,15 est 10-2.

  • Climatologie
    Écart entre les deux valeurs extrêmes d'un élément périodique du climat. (La notion d'amplitude s'applique en particulier à la température et constitue un élément de base de la classification des climats.)

Sources: Larousse, paquito.amposta.free.fr





Anagramme

nom féminin

(grec anagramma, renversement de lettres)

Une anagramme est une construction qui inverse ou permute les lettres d'un mot ou d'un groupe de mots pour en extraire un sens ou un mot nouveau.

Exemples :

  • « Napoléon, Empereur des Français » : « Ce fol Empire ne durera pas son an ».


Source : fr.wikipedia.org




ANGULEUX

En général

1. Qui présente des angles aigus, des arêtes saillantes : Visage anguleux.

2. Au sens moral, qui est rude, difficile. Un caractère anguleux.

 En Mathématique :Un point anguleux est un point du graphique d’une fonction où la courbe change brutalement de direction et où la courbe admet deux tangentes distinctes (voir représentation graphique dans maximum relatif et dans minimum relatif).

Le graphe de la fonction valeur absolue donne un exemple de point anguleux

Source:Loze-Dion -Wiktionnaire


Arbitraire

arbitraire , adjectif

En général : Qui dépend de la seule volonté, sans en référer vraiment aux règles.

MATH., constante arbitraire : quantité dont la valeur n'est pas fixe et doit être déterminée

pour chaque valeur à résoudre.`


Source : www.cnrtl.fr , linternaute.com



Astronomie

L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, ainsi que leurs propriétés physiques et chimiques. Avec plus de 7 000 ans d’Histoire, les origines de l’astronomie remontent au-delà de l’Antiquité dans les pratiques religieuses préhistoriques.

L’astronomie est l’une des rares sciences où les amateurs jouent encore un rôle actif. Elle est pratiquée à titre de loisir par un large public d’astronomes amateurs.

source:fr.wikipédia.org

Autoprotolyse

Une autoprotolyse est une réaction de transfert de proton entre deux molécules identiques, l'une jouant le rôle d'acide au sens de Brønsted et l'autre celui de base1.

L'autoprotolyse est une réaction de type acido-basique au cours de laquelle une espèce amphotère (on dit également ampholyte) réagit sur elle-même (d'où le préfixe auto-). Si on note cette espèce amphotère AH, alors

  • AH se comporte comme un acide et libère un proton H+ : \mathrm{AH \longrightarrow H^+ + A^-}
  • AH se comporte comme une base et accepte un proton H+ : \mathrm{AH + H^+ \longrightarrow AH_2^+}

L'équation chimique d'une autoprotolyse est donc de la forme générale :    \mathrm{2~HA \rightleftharpoons AH_2^+ + A^{-}}~

Exemple:

L'autoprotolyse de l'eau :

Mesurons la conductivité d'une solution d'eau déminéralisée ( qui à priori ne contient pas d'ions). La mesure de conductivité obtenue n'est pas nulle, à 25°C, la conductivité de l'eau déminéralisée est de 5,5 .10-6 S.

L'eau déminéralisée contient donc des ions. Voici l'équation de la réaction acido-basique de l'eau :


Les couples acides-bases sont : H2O/OH- et H3O+/H2O.

Source: Larousse: fr.wikipedia.org


B

Barycentre

Mot composé de bary- et centre : littéralement « centre de gravité ».

barycentre, nom masculin

En Mathématiques -1 : Point d'intersection des 3 médianes d'un triangle, en géométrie analytique.
              illustration   barycentre d'un triangle
En Mathématiques -2 :En statistique, notion de moyenne arithmétique (ou espérance).

En Physique-1 : Cinématique, mécanique du point - notion de centre d’inertie (ou de centre de masse ou de centre de gravité).

      • illustration Le barycentre du système solaire bouge en fonction de la position des planètes   

Le barycentre du système solaire se déplace en fonction de la position des planètes

En Physique -2 : En mécanique du solide, notion de moment (moment d’inertie, moment cinétique).


En chimie : le calcul barycentrique permet de calculer la polarité d'une molécule.


BASE

En mathématiques

En géométrie, la base désigne le côté inférieur d’une figure plane ou bien la face inférieure d’un solide. en arithmétique, la base désigne la valeur dont les puissances successives interviennent dans l'écriture des nombres ;

En analyse, une base est un paramètre servant à définir les fonctions logarithme et exponentielle ;

En algèbre linéaire, une base est une famille de vecteurs libre et génératrice d'un espace vectoriel 

En chimie

Une base est un composé chimique. Selon Lewis, un composé capable de fournir des électrons (un nucléophile possédant un doublet non liant généralement). Selon Brönsted, un composé capable de capter un ou plusieurs ions H+

En biologie :

·  Une base azotée est le composant des nucléotides (formant la molécule d'ADN) qui permet l'association des deux brins. Il existe 4 bases azotées différentes sur l'ADN ce qui permet à cette molécule de porter une information dans la séquence de ces différentes bases azotées ;

·  La paire de bases sert d'unité de mesure de la taille d'une molécule (ADN ou ARN) et se voit préfixée comme les autres unités de mesure (kilobase, mégabase…) ;

 

Source : Wikipédia



Page:  1  2  3  4  5  6  7  8  (Next)
  ALL


Skip Nouvelle version

Nouvelle version

Skip Signaler anomalie

Signaler anomalie