S.V.T. 1ère C - Biologie - Alimentation des animaux de l'Homme

Valeur alimentaire du lactosérum

 

 

Composition chimique et valeur alimentaire des lactosérums

 

 

Composition chimique du lactosérum

 

Lactosérum doux

Lactosérum acide

Matière sèche (MS) 

55 à 75

 55 à 65

lactose

40 à 50

 40 à 50

Lipides (MG)

0 à 5

0 à 2

Matières azotées totales (MAT)

9 à 11

7 à 10

Cendres (MM)

4 à 6

6 à 8

Calcium

0,4 à 0,6

1,2 à 1,4

Phosphore

0,4 à 07

0,5 à 0,8

Potassium

1,4 à 1,6

1,4 à 1,6

Chlorure

2,0 à 2,2

2,0 à 2,2

Acide lactique

0 à 0,3

7 à 8


Composition chimique moyenne des lactosérum (en g/l)

Les lactosérum sont riches en lactose, en potassium et en chlorure. dans les lactosérums acides, une partie du lactose a été transformé en acide lactique. Les lactosérums doux sont pauvre en calcium (resté dans le caillé pour participer à la coagulation des protéines), alors que les lactosérums acides sont riches en calcium.


Valeur alimentaire du lactosérum

Le lactose étant son principal constituant, le lactosérum est un aliment essentiellement énergétique.
 

 

Ruminants
UFL(1)

Ruminants
UFV(1)

 

ED(2) Porcs
Kcal/kg

EM(3) Volailles
Kcal/kg

 

orge (*)

1,09

1,07

 

3540

3190

 

Lactosérum doux

1,13

1,15

 

3672

2880

 

Lactosérum acide

1,08

1,11

 

3500

/

 


Valeur énergétique moyenne des lactosérums comparée à celle de l'orge (en % du la matière sèche.


(*)
:  pour comparaison
(1) : énergie nette, Unité Fourragère Lait ou Unité Fourragère Viande (source INRA/AFZ, Tables de composition et de valeur nutritive des matières premières destinées aux animaux d'élevage - 2002)
(2) : Energie Digestible Porcs en croissance (source INRA/AFZ, Tables de composition et de valeur nutritive des matières premières destinées aux animaux d'élevage - 2002)
(3) : Energie Métabolisable (source INRA, Nutrition et alimentation des volailles - 1992)

Le lactose est totalement dégradé dans le rumen. Comme tous les sucres simples, il oriente les fermentations ruminales vers la production d'acide butyrique.


La valeur protéique est faible car le lactosérum contient peu de protéines.

 

% MAT

DT(1)

dN(2)

PDIN(3)

PDIE(4)

Tourteau de soja 48 (*)

51,6

63%

80%

377

261

Lactosérum doux

 13,1

 100%

 74%

76

78

Lactosérum acide

9,9

100% 

72% 

57

74


Valeur protéique moyenne (ruminants) des lactosérums comparée à celle du tourteau de soja 48 (en % du la matière sèche.

*) :  pour comparaison
(1) :
Dégradabilité théorique dans le rumen (source INRA/AFZ, Tables de composition et de valeur nutritive des matières premières destinées aux animaux d'élevage - 2002)
(2) : digestibilité de l'azote (source INRA/AFZ, Tables de composition et de valeur nutritive des matières premières destinées aux animaux d'élevage - 2002)

(3) : PDIN : protéines vraies digestibles dans l'intestin lorsque le facteur limitant est l'azote apporté à la flore
ruminale (source INRA/AFZ, Tables de composition et de valeur nutritive des matières premières destinées aux animaux d'élevage - 2002)
(4) : PDIE : protéines vraies digestibles dans l'intestin lorsque le facteur limitant est l'énergie apportée à la flore
ruminale (source INRA/AFZ, Tables de composition et de valeur nutritive des matières premières destinées aux animaux d'élevage - 2002)


Ces protéines sont de bonnes qualité, elles sont riches en lysine et ont une très bonne digestibilité (coefficient de digestibilité apparente de l'ordre de 90%). Les facteurs limitants primaires des protéines de lactosérum sont les acides aminés soufrés.
Cette bonne valeur biologique de protéines est bien valorisée par les monogastriques (porcs en particulier).

Compte tenu de sa richesse en potassium (et également en lactose), le lactosérum est un aliment diurétique.
Par contre le lactosérum doux est un aliment pauvre en calcium.

 


Last modified: Friday, 8 January 2016, 9:16 AM
Skip Signaler anomalie

Signaler anomalie