Première année

Chapitre 3: LA NORMALISATION

5- ÉCHELLES

5.1- Définition 

Une échelle est le rapport entre la mesure d'un objet réel et la mesure de sa représentation. Elle est exprimée par une valeur numérique qui est généralement sous forme de fraction.

Par exemple, une échelle 1/10 (équivalent à « 1:10 ») implique la formule suivante :

Dimension apparente = dimension réelle x (1/10)

Dans ce cas, la représentation est 10 fois plus petite que l'objet réel (1 millimètre pour 10 millimètres dans la réalité).

En dessin technique, l'échelle d'un dessin indique la valeur du rapport entre les dimensions dessinées et les dimensions réelles.

Lorsque les systèmes sont grands ou petits il est nécessaire de faire des réductions ou des agrandissements pour les représenter. Dessiner à l'échelle, c'est copier un objet en respectant une règle de proportionnalité.

Pour le dessin de pièces ou de mécanismes, il est préférable de se limiter aux échelles recommandées.

Réduction : 1:2, 1:5, 1:10, 1:20, 1:50, 1:100, 1:200, etc.

Vraie grandeur : 1:1

Agrandissement : 2:1, 5:1, 10:1, 20:1, 50:1, 100:1, 200:1, etc.

Il est recommandé d'utiliser de préférence l'échelle 1:1, quand cela est possible, de dessiner une silhouette de la pièce en « vraie grandeur ».

Les échelles 1:2 et 2:1 peuvent donner lieu à des impressions trompeuses à la conception.

5.2- Formule de l’échelle

 

 Exemple 

 

Si c'est le plus grand porte-mine qui est en dimension réelle, on parle alors d’échelle de réduction.

Par contre, si c'est le plus petit porte-mine qui est en dimension réelle et que le grand porte-mine est en dimension dessinée,  l’échelle change et devient:

échelle = 100/25 = 4/1 = 100 :25 = 4 :1. C’est-à-dire que la dimension réelle est multipliée par 4, on parle alors d’échelle d’agrandissement.

Last modified: Tuesday, 12 July 2016, 8:13 AM
Skip En construction

En construction