Physique Premières C et D - Mécanique

SOLIDE EN TRANSLATION*

SOLIDE EN TRANSLATION

 

1-Définition :

Un solide est animé d’un mouvement de translation si au cours de son déplacement un segment joignant deux points de ce solide reste constamment parallèle à une direction fixe.

 

2-Exemples et contre exemples :

La cabine d’une roue de foire est en translation circulaire. (fig 1)

Au cours du déplacement le plancher AB reste constamment parallèle au sol et chaque point de la cabine décrit un cercle.

Si la trajectoire de chaque point est une droite alors la translation est rectiligne

 

Par contre les rayons de la roue sont en rotation. Les différents points du rayon ne se déplacent pas à la même vitesse. Un point proche du centre de rotation va moins vite qu’un point périphérique.

 

3-vitesse :

A chaque instant tous les points du solide en translation ont le même vecteur vitesse.

Dans le cas d’une translation, la vitesse d’un point se confond avec la vitesse d’ensemble du solide.

Pour décrire le mouvement de translation d’un solide, il suffit de décrire le mouvement de l’un de ces points : on choisira souvent par commodité le centre d’inertie G de l’objet.

Le mouvement d’un objet en translation est décrit complètement si l’on connaît le mouvement de l’un de ses points.

 

 

 

 

Last modified: Wednesday, 10 August 2016, 7:57 AM
Skip Premières C - D

Premières C - D

Skip Nouvelle version

Nouvelle version

Skip Signaler anomalie

Signaler anomalie