S.V.T. terminale D - Biologie Hérédité et Génétique

Phénotype/génotype Exercice (exercice)

GENOTYPE / PHENOTYPE

 

 

On dispose de deux souches pures de Drosophiles, l’une « A » aux yeux roses et au corps gris, l’autre « B » aux yeux rouges briques et au corps noir. Des croisements ont été réalisés afin de déterminer les différences génétiques à l’origine de ces différences phénotypiques.

 

1° CROISEMENT.

Les deux souches pures de Drosophiles ont été croisées. Les Drosophiles F1 ont toutes le corps gris et les yeux rouge brique.

Ces Drosophiles F1 sont croisées avec la souche « B ». La descendance de ce croisement est statistiquement constituée de : 50% de Drosophiles au corps gris et yeux rouge brique ;

                        50% de Drosophiles au corps noir et yeux rouge brique.

 

2° CROISEMENT.

Les Drosophiles F1 du 1° croisement sont, cette fois, croisées avec la souche « A ». La descendance de ce croisement comprend :

                        40% de drosophiles au corps gris et yeux rouge brique ;

                        60% de Drosophiles au corps gris et yeux roses .

 

 

La couleur du corps et la couleur des yeux sont codées par des gènes indépendants.

 

D’après ces croisements, ces caractères ne sont-ils codés chacun que par un gène ?

 

Utiliser le second croisement pour démontrer que la couleur des yeux est codée par deux gènes liés.

La couleur du corps n’intervenant pas dans les proportions obtenues, on ne tient plus compte de ce gène dans le raisonnement.

 

Corrigé

 

 

1° Hypothèse : Les gènes sont indépendants et chaque caractère est codé par un seul gène.

Puisque toutes les Drosophiles F1 ont  le corps gris et les yeux rouge brique, c’est que les allèles gris et rouge brique sont dominants. On peut écrire les génotypes correspondant aux phénotypes de « A », « B » et F1.

 

« A »         r    Gr      [Gr]            x            « B »   R    n         [R  n]

                  r    Gr                                                     R    n

 

   F1         100%             R      Gr        [R    Gr]

                                       r       n

 

1° croisement

 

F1        R    Gr        x      B        R    n      

             r     n                            R    n

 

F2       50%    [Gr    R]    +    50%    [n    R]

 

Echiquier de croisement d’après notre 1° hypothèse :

 

Gamètes de F1           ( R    Gr )      ( r    Gr)       (R    n)        (r    n)

Gamètes de « B »

   ( R    n)                     [R    Gr]        [R    Gr]       [R    n]        [R    n]    

                                                  50%                                  50%

 

Cette hypothèse est conforme aux résultats du 1° croisement.

 

2° croisement.

 

F1    R    Gr        x        « A »    r    Gr

        r      n                                 r    Gr

 

F2    40%    [Gr    R]       +     60%    [Gr    r]

 

Echiquier de croisement d’après notre 1° hypothèse :

 

Gamètes de F1         ( R    Gr)       ( R    n)         ( r    Gr)         (r    n)

Gamètes de «A »

   ( r    Gr)                 [R    Gr]        [R    Gr]         [r    Gr]        [r    Gr]

                                                50%                                   50%

 

Dans ce cas l’hypothèse n’est plus compatible avec les résultats du 2° croisement.

Les deux caractères ne sont pas codés chacun par un seul gène.

 

 

 

2° hypothèse : la couleur des yeux est codée par deux gènes liés.

Nous les appelons X et Y . Ils ont chacun un allèle dominant et un allèle récessif. Il faut au moins un allèle dominant de chaque gène pour avoir la couleur rouge brique. Sinon les yeux sont roses.

Si X et Y sont liés parfaitement, ils se comportent comme un seul gène. Les résultats du 2° croisement ne sont pas expliqués. Donc ils sont liés imparfaitement : dans la majorité des cas ils sont transmis ensemble et dans une minorité des cas, ils subissent un crossing-over en prophase I de méiose à la gamétogenèse de F1.

Ecrivons le phénotype de F1 avec cette nouvelle hypothèse :

 

« A »      x      y          [r]          x          « B »      X      Y          [R]

               x      y                                                   X      Y

 

F1      100%          X      Y          [R]

                              x      y

 

 

« A » ne fabrique que des gamètes codant des yeux roses :  (x  y).

F1 produit 4 sortes de gamètes : ( X  Y) ou (x  y) quand les gènes sont transmis ensemble ;

                                                    ( X  y) ou (x  Y) quand les gènes sont recombinés par Crossing-Over.

 

 

Puisqu’on obtient 40% d’yeux rouge brique ,c’est que F1 a produit 40% de gamètes (X  Y) donc autant de gamètes (x  y). Les autres gamètes sont recombinés.

.

Echiquier de croisement avec les gènes liés imparfaitement:

 

Gamètes de F1          40% ( X    Y)        40%   ( x    y)        10%   ( X    y)        10%   ( x    Y)

Gamètes de « A »

   ( x    y  )                          [R]                        [r]                          [r]                          [r]

                                          40%                                                    60%

 

Cette hypothèse explique les résultats du 2° croisement.

 

 

 

 

Last modified: Thursday, 21 July 2016, 1:45 PM
Skip Signaler anomalie

Signaler anomalie