S.V.T. terminale D - Biologie Hérédité et Génétique

Brassages génétiques (html) Cours

BRASSAGES GENETIQUES

 

Selon Fr. Jacob, "la sexualité est considérée comme une machine à faire du différent".

Justifier cette affirmation en exposant les conséquences de la méïose dans le cas où trois couples d'allèles (Aa, Bb, Cc) sont répartis sur deux paires de chromosomes..


Sexualité = gamétogenèse + fécondation. Comment fait-elle du "différent"?

En particulier lors de la méïose = division spéciale lors de la gamétogenèse.

Objectif: Différents mécanismes qui lors de la méïose, créent des gamètes différents dans le cas où trois couples d'allèles sont répartis sur deux paires de chromosomes.

 


I.           Intérêt de l'exemple choisischéma: représentation chromosomique.

Deux gènes sont liés

Le 3° gène est indépendant

Ils sont hétérozygotes: 2 allèles différents pour chaque gène.

Cet exemple permet de visualiser les différents mécanismes qui, au cours de la méïose, créent des gamètes possédant des assortiments différents d'allèles.

 

II.                   Brassages intrachromosomiques.

Prophase I de méïose.

Mise en tétrade

Chiasma entre deux chromatides d'homologues.

Crossing-over possible. Ni majoritaire, ni équiprobable, d'autant plus fréquents que les gènes liés sont éloignés.

                                                           Schémas: tétrades, crossing-over, chromosomes recombinés.

Résultat: télophase II

                                                           Schémas: 4 gamètes différents possible

 

 

III.                 Brassages interchromosomiques.

Anaphase I  -sans C.O.

Disjonction aléatoire et indépendante de chaque homologue de chaque paire de chromosome, à l'un ou l'autre des pôles de la cellule, en proportion équiprobable.

                                                           Schémas: 2n = 4. Prophase I, anaphase I, télophase II:

                                                          4 assortiments d'allèles possible.

                    -Avec C.O.

second brassage interchromosomique en anaphase II: disjonction des chromatides des chromosomes recombinés.

                                                          Schémas: 4 assortiments supplémentaires d'allèles.

 

 

IV.                 La méïose crée du différent

En considérant 3 gènes hétérozygotes liés ou indépendants, nous avons démontré que la méîose peut créer 8 assortiments différents d'allèles, donc 8 gamètes différents.

Or l'espèce humaine comporte plus de 30000 gènes dont 1/3 seraient hétérozygotes, répartis sur 23 paires de chromosomes. On comprend que la diversité des gamètes possible lors de la gamétogenèse est immense:

Brassages interchromosomiques: 2²³ assortiments d'allèles possible.

Et si 100 gènes hétérozygotes par paire,

Brassages intrachromosimiques: 2²³ºº assortiments différents possible.


Brassages interchromosomiques. et brassages intrachromosomiques au cours de méïose, induisent une infinité d'assortiments possible d'allèles dans les gamètes.

Or l'individu résulte du croisement d'un gamète parmi les 2²³ºº possible avec un gamète parmi les 2²³ºº      possible. La reproduction sexuée fait vraiment du "différent";


Last modified: Wednesday, 6 January 2016, 7:39 AM
Skip Signaler anomalie

Signaler anomalie