S.V.T. 1ère D - Biologie - Le devenir des nutriments

Fermentation butyrique et méthanique

FERMENTATION BUTYRIQUE ET METHANIQUE

 

1- Fermentation butyrique

On rencontre souvent dans des fossés humides des feuilles réduites à leurs nervures (photographie) : les nervures sont essentiellement constituées de lignine, substance plus résistante que le reste du limbe de la feuille, formé lui-même de cellulose, d’amidon et d’autres glucides : il s’agit d’une décomposition des matières organiques présentes dans les déchets végétaux.


Feuille réduite à ses nervures : œuvre de la fermentation butyrique

Ces transformations sont dues à des bactéries strictement anaérobies. En effet, en l’absence d’oxygène, divers glucides présents dans les végétaux (celluloses, amidon…) subissent la fermentation butyrique : celle-ci se traduit par un dégagement de dioxyde de carbone et d’hydrogène  et de nombreux composés organiques parmi lesquels l’acide butyrique, responsable de l’odeur fétide, est toujours présent. Les agents responsables sont de microoganismes appelés Clostrodiumbutyricum

2- Fermentation méthanique : valorisation des déchets urbains et d’élévage




Valorisation des déchets urbains par procédé Valorga

 

2-  Différents types de fermentation 

Types de fermentations

Fermentation alcoolique

Fermentation lactique

Fermentation acétique

Fermentation butyrique

Fermentation

méthanique

Matière organique utilisée

glucose

lactose

Alcool éthylique ou Ethanol

-cellulose

-amidon

Déchets d’élevage et urbains

 

Micro-organismes responsables

Levure de bière

-bacilles lactiques

-streptocoques

-bactéries acétifiantes

Clostrodiumbutyricum

bactéries

 

Mode de vie de micro-organismes

anaérobie

aérobie

aérobie

Anaérobie strict

anaérobie

 

Substance organique obtenue

Ethanol ou alcool éthylique

Acide lactique

Acide acétique

Acide butyrique

Méthane

 

Application technologique de fermentations

Fabrication de vin, bière….

Fabrication de yaourt, fromage, choucroute et ensilage de fourrages verts

Fabrication de vinaigre

 

fabrication des engrais organiques, biogaz

 












3- Comparaison de la fermentation et de la respiration


Respiration et fermentation sont des réactions de dégradation des métabolites (ex : glucose) au niveau de cellules vivantes avec libération d’énergie dont une grande partie est dissipée en chaleur.

Les fermentations diffèrent de la respiration essentiellement par le fait que la dégradationdes métabolites est incomplète : en effet, au cours des fermentations, les déchets organiques sont encore riches en énergie (éthanol).

Ainsi à masse égale de métabolite utilisé, la cellule libère beaucoup plus d’énergie par la respiration que par la fermentation.