Notre projet

DOSSIER DE PRESSE 2014 24 04 v2

 

MEDIATHEQUE ELECTRONIQUE

DEJA 10 ANS A MADAGASCAR

 

IMPACT DEMOGRAPHIQUE DU PLAN Education Pour Tous

En 2000, l’UNESCO a lancé le plan Education Pour Tous (EPT) au niveau mondial. A Madagascar cela s’est traduit par une augmentation massive du nombre d’élèves dans le primaire puis dans le secondaire à partir de 2003 et dans les lycées à partir de 2009. Cette croissance considérable a eu un impact dans les inscriptions au baccalauréat.

EXPLOSION DU NOMBRE D’INSCRITS AU BACCALAUREAT EN 10ANS

Inscriptions au baccalauréat

Selon les chiffres recueillis auprès de l’office du baccalauréat en 2013 le nombre de candidats inscrits aux examens a triplé en dix ans. Si 40000 se sont présentés aux examens en 2000, plus de 120000 ont été enregistrés en 2012 et plus de 140000 en 2013.

Un déséquilibre lors des inscriptions

En parallèle de l’augmentation du nombre d’élèves dans les lycées, les chiffres concernant les inscriptions au baccalauréat montrent une croissance continuelle dans les séries littéraires au détriment des séries scientifiques stablesdepuis 2000.

En proportion, le pourcentage d’inscrit au baccalauréat dans les séries scientifiquesdiminue, en particulier dans la série C.Pour la filière technique, c’est un effondrement : de 19% des inscrits en 2001, les élèves de l’enseignement technique ne représentent plus que 7% des inscrits en 2013.

Dans ce contexte, les établissements ont du mal à absorber l’augmentation du nombre d’élève. Actuellement, certaines classes ont plus de 80 élèves comme au lycée André Resampa à Antsirabe et d’autres sont déjà à 115 élèves comme au lycée mixte de Diégo. Il est fort probable que le système appliqué en classe de primaire s’applique auxcollèges et lycées. Les élèves sont alors divisés en deux groupes pour former des classes de la matinée et de l’après-midi.

Face à ces situations, plusieurs questions se posent :

La croissance observée du nombre de littéraires et la diminution du nombre de scientifiques et de techniciens est-elle conforme aux besoins du pays ? La décroissance du taux d’inscription dans les séries scientifiques et techniques est-elle compatible avec les besoins du pays ? Que faire pour inverser la tendance ?

UNE OPPORTUNITE POUR MADAGASCAR

Aujourd’hui, l’obtention du baccalauréat ne suffit plus à décrocher un emploi conforme aux compétences acquises, notamment pour les élèves des séries littéraires. Le désintérêt pour les séries scientifiques et techniques semble être lié à l’absence de manuels scolaires et de matériels de travaux pratiques.

En réaction à cette situation, ACCESMAD et ses partenaires ont lancé le programme EDUCMAD pour développer l’attrait des séries scientifiques auprès des lycéens, leur donner envie d’étudier dans ces filières et les aider à y réussir.

Si le système de « classe du matin / classe de l’après-midi » se mets en place, les élèves auront moins de temps en classe, mais disposeront d’une demi-journée pour effectuer des travaux individuels. La solution proposée par ACCESMAD est la médiathèque électronique pour encourager les lycéens à étudier les matières scientifiques pendant leurs temps libres.

 

 

Ainsi, pour les lycées bénéficiaires de cet outil pédagogique on observe un nouvel équilibre dans la proportion d’inscrits au baccalauréat dans les différentes séries. D’après les graphes suivants, les lycées utilisant la médiathèque convenablement affichent un taux de 35% dans le série C par exemple contre 17% dans l’ensemble des lycées à Madagascar.

 

MEDIATHEQUE ELECTRONIQUE DU PROGRAMME EDUCMAD

Pourquoi une médiathèque électronique ?

Depuis 2004, la médiathèque est introduite progressivement dans les salles informatiques des lycées partenaires d’ACCESMAD. Cette année ou plus précisément, à la rentrée d’octobre 2014, elle sera accessible à partir de smartphones et de tablettes. En effet, on observe que les élèves adoptent de plus en plus les outils technologiques tels que les téléphones portables avec accès internet et les tablettes.

Et si l’on profitait de ces objets pour accéder à des documents pédagogiques par wifi ou par internet?

Qu’est-ce-que la médiathèque électronique ?

La médiathèque électronique est un outil pédagogique élaboré par ACCESMAD à travers le programme EDUCMAD pour la promotion de l’éducation à Madagascar. Depuis 2004, 71 lycées malgache sont été équipés.

Cet outil permet aux lycéens et aux professeurs des lycées de disposer de documents virtuels pour servir de support de cours dans les matières scientifiques et bientôt des matières dans les filières techniques.

Elle contient actuellement plus de 4000 documents couvrant l’ensemble du programme malgache en SVT, physique, chimie et mathématique de l’enseignement général. Ces documents comprennent des leçons, exercices, des animations scientifiques.

La médiathèque est entretenue par deux entités :

Des professeurs de lycées regroupés dans une association nommée Lapa Siansa se chargent d’alimenter la médiathèque à travers des exercices, des leçons.

Des techniciens d’ACCESMAD s’occupent de la maintenance et de la mise à jour régulière à raison d’une fois par an.

Réunion des chefs d’établissement bénéficiant la médiathèque

Pour assurer la pérennisation de son utilisation, les chefs des établissements répartis dans les lycées à Madagascar utilisant la médiathèque sont réunis à Antananarivo tous les ans.

La réunion est organisée par ACCESMAD et cette année, elle se déroule au Lycée Moderne Ampefiloha à Antananarivo le 25 avril 2014 à partir de 08h30.

Last modified: Tuesday, 17 November 2015, 2:05 PM
Skip Nouvelle version

Nouvelle version