S.V.T. Seconde Géologie - Pétrographie

Ilakaka

URL source du document

 URL à modifier (clic droit de la souris)

 Document

 

ILAKAKA

 

 

 

Ilakaka est situé au bord de la route de Tuléar au

sud-ouest de Madagascar. La découverte du saphir

dans le courant de 1998 a transformé la région.

C'est dans les abords du ruisseau en contrebas

nommé Ilakaka que les premiers saphirs ont été

trouvés en 1998.

 

· Ilakaka en 1999.

• Le plateau de Ilakaka en 1992.

 

" Tsy misy mandronono, tsy misy prix"

Cette phrase est connue de tous à Ilakaka,

même des enfants.

Cela signifie que : " si la pierre n'est pas laiteuse,

son propriétaire n' en obtiendra pas de prix."

L'existence de minéraux gemmes, y compris de

corindons était connue de longue date dans les grès de

l'Isalo.

Les géologues français y ayant entrepris des recherches

en 1946 notamment.

Si leur découverte ne provoqua pas d'intérêt particulier à

l'époque, plusieurs raisons peuvent être avancées :

l'instabilité politique qui régnait après la seconde guerre

mondiale dans la colonie, et le fait que la majorité des

corindons provenant de la région de Ilakaka doivent être

chauffés pour être commercialisés, en effet, une pierre

bleue, mais trouble, ne pouvait pas forcément laisser

supposer à ses découvreurs qu'elle deviendrait pure et

transparente après un traitement thermique approprié.

De plus, les connaissances dans ce domaine

demeuraient sommaires à cette époque.

A Ilakaka, l'arrivée de marchands en provenance de

Thailande et du Sri-Lanka changea la donne,

car ce groupe d'acheteurs sont passés experts dans

" l'amélioration des corindons."

Ainsi, les pierres troubles de meilleure qualité seront

souvent vendues comme (saphirs du Sri-Lanka non

chauffés) sur le marché international, ceci en raison

des difficultés de détecter la chauffe dans une pierre de

Ilakaka ne contenant pas d'autre inclusion qu'un nuage

de fines gouttes de titane, résorbées après le traitement.

( Notez que les véritables saphirs non traités du

Sri-Lanka sont rares.)

Les excavations suivent les dépôts de graviers que

les Malgaches appellent lalam'bato, littéralement

( le chemin des pierres.)

Des trous impressionnants percent les grès à

Ilakaka, témoignant de la fièvre du saphir.

 

• Ankaboka, l'un des nombreux lieux gemmifères de la

région.

Maromiandry est situé à

40 kilomètres au nord de la

route nationale entre

Ilakaka et Sakaraha.

Le sivany (tamisage des graviers) à Maromiandry.

Rarement pratiqué à sec comme dans ce lieu

éloigné d'une rivière.

Le tamisage des graviers gemmifères en rivière proche de Maromiandry

• VOHIMENA VAOVAO à 25 kilomètres de

Ilakaka. L'un des sites phare de la production

de saphirs.

Les bords supérieurs des cours d'eau regorgent de

saphirs, chrysobéryls, etc. Ici dans la région de

Vohimena vaovao.

Les grès, fragiles, ont étés coupés au couteau par

la rivière.

LES GRES DE L'ISALO

La base du groupe de l'Isalo est entièrement continentale.

Des incursions marines parfois importantes et de longue

durée se sont introduites dans les parties moyennes et

supérieures.

Le groupe de l'Isalo débute au sommet du Trias inférieur

et se poursuit jusqu'à la fin du jurassique moyen.

On y sépare:

L'Ialo I, à la base, surtout gréseux, continental.

L'Ialo II, argilo - gréseux avec quelques intercalations

marines.

L'Ialo III, argilo - gréseux avec passage latéral à de grandes formations marines.

Sakalama à 60 kilomètres au sud de Ilakaka. Au fond, les grès ruiniformes du massif de l'Isalo.

La caractéristique essentielle des formations de l'Isalo

 

est leur constitution prédominente de grès tendres, très

perméables, mal cimentés qui se désagrègent

facilement en surface en donnant d'épais recouvrements

de sables silicieux. La nature poreuse des grès

constitue un excellent réservoir qui emmagasine l'eau

des pluies pour la restituer au cours de la saison sèche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Last modified: Wednesday, 10 August 2016, 3:28 PM
Skip Signaler anomalie

Signaler anomalie