S.V.T. terminale C - La reproduction humaine

La lactation (html)

A-   Organisation d’un sein.

 

 


B-   Structure histologique du sein.

 

A la puberté, les seins se développent à cause de la sécrétion d’oestrogènes. Pendant la grossesse, du fait des taux élevés d’oestrogènes et de progestérone, c’est surtout pendant cette période que la structure glandulaire s’édifie.

Le sein est une glande en grappe dans laquelle les cellules glandulaires sont regroupées en acinus. Le lait est expulsé par des canaux galactophores s’ouvrant au mamelon. Des cellules contractiles entourent acini et canaux, permettant l’expulsion du lait.

 

Le contrôle de la sécrétion lactée.

D’après Collection Tavernier 1989

La montée du lait est due à la disparition du placenta qui provoque une chute du taux d’oestrogènes et de progestérone. Ces hormones ne freinent plus l’hypophyse qui fabrique alors de la prolactine. Le premier lait fabriqué est le colostrum, moins riche en lipides mais plus riche en protéines.

 L’entretien de la sécrétion lactée se fait par un mécanisme neuro-hormonal provoqué par la succion du mamelon par le bébé. Les récepteurs sensoriels du mamelon sont stimulés. Il en résulte des messages nerveux transmis à

l’encéphale. Ils inhibent les neurones hypothalamiques bloquant la production de prolactine. L’anté-hypophyse sécrète plus de prolactine qui stimule les cellules acineuses du sein.

 L’éjection du lait. La stimulation du mamelon lors de la tétée provoque des messages nerveux stimulant les neurones hypothalamiques. Ces derniers stimulent la post-hypophyse qui sécrète l’ocytocine. Cette dernière agit sur les cellules contractiles entourant les acini.

 

 

 

D’après Nathan 1989.

 

Observer et analyser le schéma. En déduire les mécanismes en jeu dans la sécrétion et l’éjection du lait

 

Last modified: Wednesday, 20 July 2016, 2:32 PM
Skip Signaler anomalie

Signaler anomalie