S.V.T. terminale C - Biologie - Hérédité et Génétique

Dihybridisme à isodominance (html)

Dihybridisme autosomale (avec SIC) à dominance    Intermédiaire ou codominance ou isodominance

 

 

Il peut être considéré comme la superposition de 2 mono hybridismes à dominance intermédiaire :

 (1/4 . 2/4 . 1/4) (1/4. 2/4 . 1/4)  = 1/16 – 2/16 – 1/16  =  2/16 – 4/16 – 2/16  = 1/16 – 2/16 – 1/16   soit   9 phénotypes:

Etude d’un exemple :

   On croise des haricots à petites graines rouges avec des haricots à grosses graines blanches On obtient en F1 des haricots à taille moyenne et de couleur rose :

-          P est l’allèle responsable de petite

-          R est responsable de rouge

-          G responsable de grosse

-          B responsable de blanche

-          Mo signifie moyenne

-          Ro signifie rose                                                  P   R

Génotypes de parents :                     petite rouge [ PR ] :    =   =

                                                                                                P   R

                                                                                                  G   B

                                                             Grosse blanche [GB] : =    =

                                                                                                  G   B

                                                                           P  R

Génotype de F1 :  moyenne , rose [Mo Ro]     =  =

                                                                           G  B

Gamètes de F1 = P R, P B , G R , G B

 

Dresser le tableau de l’échiquier de croisement F1xF1 correspondant :

Vérifier les proportions énoncées ci-dessus (9 phénotypes )

 

Mais si en F2, une population quelconque  a  8 phénotypes différents c’est à dire 8 chiffres statistiques différents : ce sont les proportions en F2 d’un TRI HYBRIDISME ;

 

 

Mais il se peut  que l’un des couples d’allèles ou l’un des  caractères est dominant et l’autre à dominance intermédiaire .Ici nous avons à la fois un monohybridisme avec dominance et un monohybridisme à dominance intermédiaire  qui va nous donner en F2   six  phénotypes différents  = 6 chiffres  statistiques

        ( 3/4 . 1/4  ) ( 1/4 . 2/4 . 1/4  ) = 3/16  ,  1/ 16  ,  6/16  ,  2/16  , 3/16  ,  1/16

Etude d’un exemple de dihybridisme à iso dominance partielle :

On croise des haricots à petites graines rouges avec des haricots à grosses graines blanches. On obtient en F1 des haricots à petites graines roses.

-          P = petite

-          g = grosse

-          R = rouge

-          B = blanche

-          Ro signifie rose                  

 

 

                                                      P   R

Génotypes des parents :             [P R ] :   =   =

                                                                    P   R

                                                                    g  B

                                                       [ g B ]  =   =

                                                                    g  B

 

                                                P  R

Génotype de F1 :    [P Ro ] : =   =

                                                g  B

 

Gamètes de F1 : P  R , P  B ,  g  Rg  B

 

1 - Compléter l’échiquier de croisement suivant et placer dans chaque case le phénotype correspondant :

2 – Vérifier les résultats  3/16 [P R ] ;2/16 [P Ro ] ; 3/16 [ P B ] ; 1/16 [g R ] ;3/16 [g Ro ] ; 1/16 [ g B ]

 


 


Last modified: Thursday, 21 July 2016, 1:04 PM
Skip Signaler anomalie

Signaler anomalie